prog: 2360
squelettes/rubrique-3.html

Oscillation : Light & Colour

Performances & Films

Oscillation : Light & Colour

Comment lumière et couleur forment (influencent) les sons ? Et vice versa ? Lumière et sons participent grandement au travail des musiciens, artistes, performers expérimentaux, pour provoquer des réactions ou comme éléments principaux de leurs propositions. Pour le spectateur se pose alors la question : qui du son ou de la lumière prend l’ascendant ? Quel élément influence l’autre dans le processus et dans sa perception ?

Lors de cette soirée, 4 artistes viennent perturber les frontières entre les spectres visuels et auditifs. Les performances de Manuel Lima, Mariska De Groot et Michael Vorfeld sont complémentaires et répondent à une sélection de courts métrages de Luke Fowler (présent lui aussi pour une rencontre).

Cet événement est une collaboration entre Nova et Q-O2 et fait partie du Festival : « Oscillation : on sound’s nature »

>> http://oscillation-festival.be

+ Nibiru

Mariska De Groot, 25'

Une installation performative, analogique et mécanique où de simples mouvements rythmés du corps active une drôle de machine à dessiner qui génère à son retour des images mathématiques complexes. Des motifs sonores sont créés par des enceintes sensibles à la lumière qui scannent les images géométriques au fur et à mesure de leurs projections. Ces motifs lumineux et sonores font référence à la position des planètes et engendre le désir cosmique de comprendre l’organisation de l’espace.

+ Light Bulb Music

Michael Vorfeld, 20'

Quatre ans après sa précédente performance au Nova, nous sommes heureux d’accueillir de nouveau Michael Worfeld. Dans "Light Bulb Music", il utilise les sons produits par différentes ampoules de lumières et la manipulation d’appareils électroniques comme des interrupteurs, variateurs, relais, clignotants, qui font varier son intensité. Tout cela est rendu audible par une rangée de micro et d’enceintes. Soyez attentif aux changements de la lumière, au rythme de ses clignotements et de ses pulsations.

+ Whistle Song

Manuel Lima, 25'

Avec "Whistle Song", Manuel Lima présente une oeuvre pré-enregistrée à partir d’orgues, de son phantasmagoric électroniques, de sifflements et lumière rouge. Elle trouve son origine dans une série d’enregistrements réalisés par un agent de sécurité, Miguel Vianna, qui a passé chaque nuit à surveiller la même avenue résidentielle pendant 30 ans à São Paulo.

+ Enlighten voice [Shorts movies]

Luke Fowler, ,

En explorant les limites et les conventions de la réalisation de films biographiques et documentaires, Luke Fowler, cinéaste de Glasgow, travaille le plus souvent en 16mm mais aussi à partir d’images d’archives, de photographies et de sons.
Collaborant avec de nombreux artistes (Sue Tompkin, Toshiya Tsunoda....) mais aussi des musiciens eux aussi de Glasgow, comme Alasdair Roberts et plus récemment au sein d’AMOR, avec Richard Youngs avec qui il partage la scène. Récemment il a crée une installation sonore pour le Nasher Sculpture Center à Dallas, "Sightings".
Au fil des ans, Luke Fowler développe une oeuvre remarquée, basée sur une réelle maîtrise des techniques au service d’une expressivité tout en retenue.

En présence du réalisateur

+ A Grammar For Listening - Part 3

Luke Fowler, 2009, GB, 16mm, vo ang , 13'

Ce troisième volet de la série "Grammar for Listening", que Luke Folwer consacre à des artistes conceptuels, présente Toshiya Tsunoda, artiste sonore formé comme peintre classique. Le film propose une réflexion sur le "field recording" en tant qu’acte artistique, la distance et le rapport au public.

+ Composition pour un écran flottant, avec Toshiya Tsunoda

2008, 16mm,

À l’origine, une installation avec film couleur 16mm et projecteur, un écran fait maison, une minuterie, un fil, des ventilateurs et des lumières.
En écho de l’installation « Ridges on the Horizontal Plane » ...
Une infusion d’éléments souvent invisibles, magnifiés ici par une perception singulière.
Mouvements vigoureux, l’abstracation, la forme, la transparence, l’écho et la lumière diffusée...
Est-il possible que cette couche de lumière transparente soit aussi une couche de temps transparente ? (TakaIshii)

Cette version pour le cinéma a été spécialement préparée pour cette soirée.

+ David

2009, GB, 16mm, 3'

Extrait d’une série de portraits de quatre personnes réunies dans un immeuble victorien de Glasgow. Tandis qu’un son résonne, une lumière se reflète et se diffuse de manière transparente dans l’espace. Qui sait ? Cette couche de lumière transparente est peut-être finalement une représentation du Temps ?

+ Mum’s Cards

2018, 16mm, 9'

Dans son travail le plus récent, Luke Fowler filme les boîtes remplies de notes de lectures prises par sa mère, sociologue pensionnée. En voix-off, mixée en 5.1 de façon à être omniprésente, elle évoque ses lectures et ce qu’elle en conservait, le tout baigné par une lumière magnifique et métaphorique.

02.05 > 20:00
6€


squelettes/rubrique-3.html
lang: fr
id_rubrique: 2366
prog: 2360
pos: aval