> EDITO

Edito

18/10 > 11/11

La dixième programmation du Nova, en novembre 1997, s’était déjà focalisée sur les rapports entre la danse et le cinéma. Quarante numéros plus tard, nous vous proposons à nouveau une visite subjective à travers différentes approches de la danse au cinéma.

A côté de certains chefs de file de la danse contemporaine comme Merce Cunningham ou Pina Bausch, vous y retrouverez de plus jeunes chorégraphes (Sasha Waltz, Lloyd Newson, Boris Charmatz, Dimitri Chamblas, Wim Vandekeybus) dont l’inventivité au cinéma ne manquera pas de vous étonner.

Mais comme les chorégraphes ne sont pas seuls à mélanger les médiums, vous pourrez aussi y croiser des réalisateurs qui ont été inspirés par l’aspect corporel, sensuel (on sait que le contrôle du corps est un des facteurs de composition de la "culture" et de la "société") ou expressioniste de la danse. Dans cette catégorie, les films choisis forment différentes compilations. Leur sélection fut rude, mais certains films se sont imposés par leur forme décalée, leur contenu insolite, leur sensibilité ou leur beauté.

Ce voyage sera aussi l’occasion de découvrir d’autres formes de cinéma, reposant plutôt sur le langage visuel que sur un mode de narration conventionnelle. Au-delà de la danse à proprement parler, nous avons voulu mettre en avant deux de ses composantes fréquemment utilisées par les réalisateurs et les monteurs : le mouvement dans l’image, et le rythme (ainsi, le film de Derek Jarman "Glitterbug" qui est une suite d’images évocatives de la vie gay à Londres, et quelques films expérimentaux)Š

Enfin, pour ne pas se limiter à l’horizon occidental, nous avons aussi décidé de faire un petit détour par l’Asie. Nous ne pouvions pas oublier le cinéma indien et sa longue tradition de la danse et du spectacle. A voir : la danse butoh, le kalaripaya, le kathak, les danses traditionnelles, le conflit modernité-tradition qui se retrouve chez des danseurs contemporains tels que Akram KanŠ et Bollywood !

Encore au programme : deux expositions photos, des rencontres avec des réalisateurs et des danseurs, des performances qui se posent autour de la relation danse-imageŠ et le retour du "Rocky Horror Picture Show". Il ne vous reste plus qu’à venir faire quelques pas par iciŠ


Edito

Het negende programma van Nova, in oktober 1997, was reeds gewijd aan de relatie tussen dans en cinema. Eénenveertig programma’s later nodigen we u weer uit voor een subjectief bezoek aan de wereld van de dans in de cinema.

Naast enkele grootmeesters van de moderne dans zoals Merce Cunningham en Pina Bausch maken we ook plaats voor jongere choreografen (Sasha Waltz, Lloyd Newson, Boris Charmatz, Dimitri Chamblas, Wim Vandekeybus) die in cinema wonderlijk creatief uit de hoek kunnen komen.

Niet alleen choreografen hebben verschillende media vermengd. Ook regisseurs hebben zich laten inspireren door het lichamelijke, sensuele (controle over het lichaam is immer een Œcultureel" en Œmaatschappelijk" verschijnsel) en expressionistische aspect van de dans. We hebben verschillende compilaties samengesteld. Een ruwe selectie, gemaakt op basis van het bevreemdende effect, door een ongewone of cynische inhoud, door de gevoeligheid of door schoonheid.

Dit traject biedt ons de gelegenheid een andere vorm van cinema te verkennen, die eerder gebaseerd is op een visuele taal dan op een traditioneel verhaal. Behalve de dans op zich, hebben we twee ingrediënten op de voorgrond willen brengen die vaak door regisseurs en monteurs worden gebezigd : de beweging in beeld en het ritme (zie de film van Derek Jarman ŒGlitterbug", een aaneenschakeling van evocatieve beelden uit de homowereld in Londen, en enkele experimentele films)...

Om onze Westerse horizon te verbreden hebben we besloten een kleine omweg via Azië te maken. De cinema van India en haar oude cultuur van dans en spektakel mogen niet ontbreken. Staan op het programma : de Butoh-dans, de Kalaripaya, de kathak, traditionele dansen, het conflict tussen moderniteit en traditie dat we bij hedendaagse dansers als Agram Kan aantreffen... en Bollywood !

Verder nog : twee fototentoonstellingen, ontmoetingen met regisseurs en dansers, performances rond de relatie tussen dans en beeld en een heuse come-back van de ŒRocky Horror Picture Show" . Zet dus enkele pasjes in onze richting...


https://www.nova-cinema.org/spip.php?page=print&id_rubrique=123&lang=fr