> Edito

« Slow promo »

*Vous avez entre les mains un exemplaire "précieux" du programme du Nova. Un des 15.000 que nous avons fait imprimer ce mois-ci. Chaque mois, 5.000 copies sont ainsi envoyées par poste (en Belgique mais aussi à l’étranger). Le reste est distribué par nos soins dans des centres culturels, des cafés, des boutiques... Ce nombre peut paraître important et pourtant... Il faut savoir que notre programme papier est la plupart du temps notre seul "outil" de promotion et de communication, avec notre site internet et... le bouche-à-oreille.
Depuis un certain temps, même les pages culturelles de certains journaux semblent se désintéresser de ce que nous proposons et nous pouvons nous estimer heureux quand les horaires de nos programmes sont au moins repris dans des agendas hebdomadaires... A Bruxelles, comme dans beaucoup d’autres grandes villes, l’offre des activités culturelles ne cesse de croître. Par contre, le public n’est pas extensible à l’infini ! Dès lors, les campagnes de pub et les opérations de marketing en tout genre se font de plus en plus agressives. Les budgets consacrés à la promotion d’activités culturelles ne cessent eux aussi d’augmenter, et on en arrive à des situations paradoxales où la "promo" peut coûter plus cher que l’événement lui-même. Pour ceux qui voudraient se lancer dans le métier de "promoteur culturel", sachez que les Masters en Mangement Culturel fleurissent un peu partout....
Nous, on s’en tiendra à la "slow promo". Car quoi de mieux que ce bon vieux papier journal pour faire découvrir deux films comme ceux qu’on vous propose dans ce programme, qui n’affichent ni stars ni effets spéciaux tapageurs ? Des films qui, au contraire, sont personnels. Des films qui prennent leur temps et où il est avant tout question de "regard".
Nous voudrions espérer que ce soit par la "plume" que ces films soient soutenus, que des journalistes aussi en parlent. Mais est-ce là trop espérer ?*


« Slow promo »

*Jullie hebben een nieuw "kostbaar" exemplaar van het Nova programma in handen. Eén van de 15.000 die we deze maand laten drukken. Iedere maand worden er 5.000 met de post verstuurd (in België maar ook naar het buitenland). De rest verdelen we zelf in de culturele centra, cafés, winkels... Je moet weten dat ons krantje meestal ons enige promotie en communicatiemiddel vormt, samen met de website en... de mond-aan-mond reclame.

Al geruime tijd moeten we vaststellen dat de culturele pagina’s van bepaalde kranten zich nauwelijks interesseren in ons programma aanbod en dat we ons al gelukkig mogen prijzen als het uurschema in de wekelijkse agenda’s wordt opgenomen... In Brussel, zoals in veel andere grote steden, blijft het culturele aanbod maar uitdeinen. Het publiek, echter, kan zich niet vermenigvuldigen tot in het oneindige ! Daarom ook dat de reclamecampagnes en marketingoperaties steeds agressiever worden gevoerd. De budgetten die besteed worden aan de promotie van culturele activiteiten blijven op hun beurt stijgen en we verzeilen in paradoxale situaties waar de « promo » meer kost dan het evenement zelf. Diegenen die zich willen bekwamen als « cultureel promotor », weet dat Masters in Cultuurmanagement als paddestoelen uit de grond schieten...

Wij van Nova houden ons aan de zogenaamde « slow promo ». Want wat is er beter dan het goede oude papieren krantje om jullie twee films zonder grote namen of speciale effecten te laten ontdekken ? Deze maand brengen wij twee « persoonlijke » prenten uit, films die hun tijd nemen, films die bovendien tijd vragen.

Wij rekenen erop dat ook de (film)journalisten hun tijd zullen nemen om ruimte te geven en plaats te maken voor deze filmpareltjes. Maar is dit teveel verhoopt ?*


http://www.nova-cinema.org/spip.php?page=print&id_rubrique=1262&lang=fr