> hommage

LA FETE A FRANCOISE

Libraire et journaliste amoureuse du cinéma mais surtout de la vie, Françoise De Paepe s’en est allée rejoindre la piste des étoiles en avril dernier. Si le terme de "chef d’orchestre" associé à son nom peut faire sourciller, les faits sont là : infatigable, curieuse, elle était d’une grande ténacité et présentait un étrange mélange de sérénité zen (elle savait que les jours lui étaient comptés) et d’exubérance ; ses origines françaises et son enfance orientale cristallisant nos frimas belges en autant d’éclats de rire et de réparties étourdissantes d’intelligence, d’une drôlerie alliant causticité et tendresse. Pas question d’être médiocre avec elle ! Poussée par le goût de l’aventure intellectuelle autant qu’humaine, elle avait ouvert "Le Bateau Livre" (rue des Eperonniers), une librairie de livres d’occasion qui se mua en repère des amoureux de cinéma. Malgré sa fermeture, il fut sans aucun doute le creuset d’une des grandes aventures de sa vie : "Cinérivage", un site internet de haute tenue qui débuta avec son désormais célèbre questionnaire et où furent réunies quantité de signatures, prestigieuses ou anonymes. Nombre des répondants se souviennent de l’aventure du questionnaire avec un mélange d’effroi et de ravissement, tant l’entreprise était ardue mais aussi révélatrice, presque une psychanalyse cinématographique, animée des "gros yeux" que faisaient Françoise lorsque le malheureux candidat, en retard de retour de questionnaire, la croisait au hasard de l’une des innombrables manifestations cinématographiques ou littéraires dont elle se nourrissait.
Pour avoir laissés orphelins nombre d’amis de collaborateurs fidèles ou occasionnels, d’internautes et autres rencontres, cette soirée sera l’occasion de réunir au nom de l’amitié et du cinéma, ceux qui ont croisé sa route.

20:00
La soirée débuttera par la projection d’un "film surprise", un chef-d’oeuvre du film noir américain à la construction subtile, mêlant mystère et étude de moeurs. Choisi parmi les références de "l’auto-questionnaire" rempli par Françoise De Paepe.

22:00
Une séance mêlant documents d’archives, bandes-annonces, interventions de proches tels que Jan Bucquoy, Henri Sonet, Lucas Balbo, Noël Godin ainsi qu’une performance de Bruce Geduldig, intitulée fort à propos "Questionnaire", ce dernier se faisant l’étendard des pénitents ravis soumis en leur temps à l’épreuve du questionnaire cinéphilique. On assistera également à la projection de "L’employé du temps" (Belgique, 1987, 16mm, 34 min., vo fr), un film d’Yves Warson & Michel Bélanger brossant le portrait d’Henri Mercier et sa librairie de la rue des Eperonniers.

07.11 > 20:00
La société du spectacle et ses commentaires

Un groupe de jeunes gens des deux sexes lit à haute voix et à tour de rôle le livre de Guy Debord dans un cadre bucolique. Partie de campagne idyllique où une nature accueillante invite les corps à se détendre et à jouir d’une sensualité toute baignée de soleil, rendant cette lecture bien périlleuse. d’autant que pour beaucoup, la rhétorique debordienne semble complètement obscure et franchement indigeste...
En avant-première mondiale, voici le sixième et dernier épisode de la "Vie sexuelles des Belges" ! Bucquoy, prenant sa caméra à deux mains comme on cogne à la hache les racines d’un arbre malade, fait un sort aux thèses debordiennes en nous rappelant que tout projet révolutionnaire qui parle de la vraie vie en ignorant l’humour décapant et l’ivresse des passions amoureuses, n’a dans la bouche qu’un cadavre.

08.11 > 00:00
FEEST VOOR FRANCOISE

Boekhandelaarster en journaliste Françoise De Paepe, verliefd op film maar vooral op het leven, is in april voorgoed van ons heengegaan. Haar toenaam "orkestleidster" wordt soms op enig wenkbrauwgefrons onthaald, maar het is een feit dat ze onvermoeibaar, nieuwsgierig en halsstarrig was, met een vreemde mengeling van sereniteit (ze wist dat ze niet meer lang zou blijven) en uitbundigheid ; haar Franse wortels en haar oosterse kindertijd wakkerden ons Belgisch briesje aan met lachuitbarstingen en verbluffend snedige antwoorden... Middelmaat was haar vreemd !
Op zoek naar intellectuele en menselijke avonturen, opende ze "Le Bateau Livre" in de Spoormakersstraat in Brussel, een tweedehandsboekenwinkel waar filmliefhebbers zich thuis voelden. En dan was er natuurlijk ook "cinérivage", een gesmaakte webstek die opende met een beruchte vragenlijst... Nogal wat respondenten herinneren zich met gemengde gevoelens -gaande van ontzetting tot vervoering- het invullen van die vragenlijst... De hele onderneming was lastig maar ook onthullend, als was het een cinematografische psychoanalyse-sessie ! Een boze blik was het deel van de arme kandidaat die in vertraging met het indienen van z"n huiswerk, per ongeluk Françoise tegen het lijf liep op één van de talrijke literaire of cinematografische evenementen waar ze deel aan nam. Voor alle vrienden en kennissen, medewerkers en collega"s, internauten en vele anderen, die verweesd achterblijven na haar heengaan, is dit feest een mooie gelegenheid om samen te komen, in naam van de vriendschap.

20:00
De avond vangt aan met de voorstelling van een meesterwerk van de Amerikaanse film noir : subtiele opbouw, mengeling van mysterie en zedenstudie. Gekozen op basis van de vragenlijst die Françoise zelf beantwoordde.

22:00
Een mengeling van archieven, aankondigingen, interventies van hen die haar nabij waren, zoals Jan Bucquoy, Henri Sonet, Lucas Balbo, Noël Godin... Evenals een performance van Bruce Geduldig onder het vaandel van de Vragenlijst. En de vertoning van "L"employé du temps" (België, 1987, 16mm, 34", fr. o.v.), een film van Yves Warson & Michel Bélanger, een portret van Henri Mercier en zijn boekenwinkel in de Spoormakersstraat.

07.11 > 20:00
La société du spectacle et ses commentaires

Een groep jonge mensen van beide seksen leest luidop en om beurt het boek van Guy Debord in een bucolisch kader. Het idyllische platteland nodigt het lichaam tot ontspanning uit. De sensuele warmte van de zon maakt de onderneming nogal netelig... en te meer daar de Debordiaanse retoriek velen obscuur en onverteerbaar toeschijnt...
In wereldpremière de zesde en laatste episode van "Het seksuele leven der Belgen" ! Bucquoy gaat als een razende te keer en rekent af met Debord door eraan te herinneren dat het revolutionaire project van het echte leven zonder humor een doodgeboren kind is.

08.11 > 00:00
http://www.nova-cinema.org/spip.php?page=print&id_rubrique=488&lang=fr