> Playa Belga

Vamos a la playa... belga !

Ah ! Les vacances inoubliables à la côte belge ! Le frigo box bien rempli, on se dépêche en famille, direction : la plage, et puis hop ! on construit un ch’teau de sable, on fabrique des fleurs en papier crépon à échanger contre des coquillages, on lèche les glaces qui coulent et tombent dans le sable, on flâne sur la digue à pied ou en cuistax, on joue, faute de mieux, au minigolf, et une fois rentré (et sorti des embouteillages), on soigne nos peaux douloureuses, "rôties" à point... Retour nostalgique donc vers les meilleurs années de vos vies -n’est ce pas ?- par un petit tour filmique sur notre littoral chéri...

Puis, dès 22h, musique ! avec BLACK LIGHT ORCHESTRA, groupe bruxellois proche d’un esprit cabaret loufoque qui accompagnera "Monsieur Fantomas" d’Ernst Moerman, une fantaisie poético-surréaliste autour du célèbre criminel, ici tourné sur la côte belge de 1937, aux accents expérimentaux et avec, pour l’anecdote, Jean Smet, le père de Jean Philippe... euh, de Johnny Halliday. Suivra une fête vers minuit dans le foyer, avec le duo Gurkentopf !

http://www.blacklightorchestra.org

récapitulatif :

20:00 >

+ Le crayon entre les dents : Reiser

Jean-Pierre Berckmans, 1976, BE, vo fr , 40'

+ courts-métrages / kortfilms :

A partir de 20h : «  L’air du large », du regretté Patrick Van Antwerpen (B, 1979, 35 mm, 13’) une rencontre insolite sur la plage d’Ostende ; «  C’est encore loin la mer ? » d’André François (B, 1990, vo fr ov, 12’45), de la fameuse série Strip-Tease, sur un voyage organisé vers Blankenberg qui tourne plutôt à la farce ; «  L’inutilité de voyager » de la Finlandaise Marja Pensala (Fin-B, 1983, 16mm, vo fr ov, 8’), peut-être la copie unique d’un portrait désopilant de nos plages en période estivale ; et puis, retour à Blankenberghe en compagnie du dessinateur français Jean-Marc Reiser et sa verve corrosive via ce précieux reportage de la télévision belge francophone (RTBF) « Le crayon entre les dents : Reiser ». Rien n’y est épargné : la plage, le camping, les promenades sur la digue... le tout croqué sur le vif par un crayon anar fort impertinent et une caméra complice mais jamais cynique.

22:00 >

+ Monsieur Fantomas [Live Soundtrack : Black Light Orchestra]

Ernst Moerman, 1937, BE, 16mm, , 20'

24:00 >
suite au foyer avec Gurkentopf

18.08 > 20:00
Le crayon entre les dents : Reiser

+ courts-métrages / kortfilms :

A partir de 20h : «  L’air du large », du regretté Patrick Van Antwerpen (B, 1979, 35 mm, 13’) une rencontre insolite sur la plage d’Ostende ; «  C’est encore loin la mer ? » d’André François (B, 1990, vo fr ov, 12’45), de la fameuse série Strip-Tease, sur un voyage organisé vers Blankenberg qui tourne plutôt à la farce ; «  L’inutilité de voyager » de la Finlandaise Marja Pensala (Fin-B, 1983, 16mm, vo fr ov, 8’), peut-être la copie unique d’un portrait désopilant de nos plages en période estivale ; et puis, retour à Blankenberghe en compagnie du dessinateur français Jean-Marc Reiser et sa verve corrosive via ce précieux reportage de la télévision belge francophone (RTBF) « Le crayon entre les dents : Reiser ». Rien n’y est épargné : la plage, le camping, les promenades sur la digue... le tout croqué sur le vif par un crayon anar fort impertinent et une caméra complice mais jamais cynique.


Monsieur Fantomas Live Soundtrack : Black Light Orchestra
Vamos a la playa... belga !

Ah ! Die goede oude tijd, die onvergetelijke vakantie aan de zee, de Belgische kust ! Eénmaal de frigobox volgestouwd, haast de voltallige familie zich richting strand en hop ! een resem activiteiten ontplooit zich... Eens dat windscherm opgezet bouwen we vlug vlug voor de vloed een zandkasteel, plooien we bloempjes van crêpepapier die we vervolgens tegen schelpjes inwisselen, likken we smeltende frisco’s die in ’t zand vallen, flaneren we op de dijk te voet of per "cuistax", spelen we bij gebrek aan beter wat minigolf, en eenmaal weer thuis (en uit de file) verzorgen we we onze goed doorbakken en ietwat pijnlijke huid... Pffft, als al deze activiteiten niet traditioneel het label "vakantie" kregen, zouden we nauwelijks het verschil zijn met ons gewone leventje ! Een nostalgische terugblik dus naar de mooiste dagen van ons leven, nietwaar, aan onze geliefde kust !

En dan muziek ! BLACK LIGHT ORCHESTRA, een Brusselse groep die geschifte cabaret brengt begeleidt "Monsieur Fantomas", de enige film van Ernst Moerman, een poëtisch-surrealistische film over een beroemde crimineel, gedraaid aan de Belgische kust in 1937, met in de hoofdrol Jean Smet, de vader van Jean-Phillippe oftwel Johnny Halliday ! Waarna je je benen kan uitslaan in de foyer, waar 2 muzikanten van Black Light Orchestra ten dans spelen !

http://www.blacklightorchestra.org

20:00 >

+ Le crayon entre les dents : Reiser

Jean-Pierre Berckmans, 1976, BE, vo fr , 40'

+ courts-métrages / kortfilms :

Vanaf 20u, een reeks kortfilms met o.a. « L’Air du large » van de betreurde Patrick Van Antwerpen (B, 1979, 35mm, 13’), een soort van postkaart van een ontmoeting op het strand van Oostende met een bizar object ; « C’est encore loin la mer ? » van André François (B, 1990, fr ov, 12’) uit de fameuze reeks « Strip-Tease » ; « De nutteloosheid van reizen » van de Finse Marja Pensala (Fin-B, 1983, 16mm, fr ov, 8’), een satirisch portret van de toerist... Dan terug richting Blankenberge, met de tekenaar Reiser en zijn bijtende humor die niets of niemand spaart : het strand, de camping, de wandelingen op de dijk...

22:00 >

+ Monsieur Fantomas [Live Soundtrack : Black Light Orchestra]

Ernst Moerman, 1937, BE, 16mm, , 20'

24:00 >
vervolg in de foyer met/ suite au foyer avec Gurkentopf

18.08 > 20:00
Le crayon entre les dents : Reiser

+ courts-métrages / kortfilms :

Vanaf 20u, een reeks kortfilms met o.a. « L’Air du large » van de betreurde Patrick Van Antwerpen (B, 1979, 35mm, 13’), een soort van postkaart van een ontmoeting op het strand van Oostende met een bizar object ; « C’est encore loin la mer ? » van André François (B, 1990, fr ov, 12’) uit de fameuze reeks « Strip-Tease » ; « De nutteloosheid van reizen » van de Finse Marja Pensala (Fin-B, 1983, 16mm, fr ov, 8’), een satirisch portret van de toerist... Dan terug richting Blankenberge, met de tekenaar Reiser en zijn bijtende humor die niets of niemand spaart : het strand, de camping, de wandelingen op de dijk...


Monsieur Fantomas Live Soundtrack : Black Light Orchestra
http://www.nova-cinema.org/spip.php?page=print&id_rubrique=991&lang=fr